Accueil du site - Catalogue de formations - Formations en géomatique : SIG & cartographie - Formation GRASS GIS pour l’analyse paysagère

GRASS GIS est une référence pour l’analyse de données géographiques. Il complète parfaitement le logiciel QGIS et permet de disposer d’une solution SIG complète pour l’analyse des données et la production de cartes.

GRASS GIS présente de nombreux outils dédiés à l’analyse paysagère plus spécifiquement, la topographie, la visibilité et l’analyse de l’occupation du sol.

La formation proposée permettra aux techniciens et ingénieurs de bureaux d’études et des services techniques de maîtriser le logiciel pour leurs études paysagères et pour la pratique générale de la géomatique.


Prochaine session :
- sur demande !


Contact : 2i2L - Informatique Internet et Logiciels Libres. Tel. : 02 40 37 02 06 – Mobile : 06 07 38 14 18 – Courriel : formation chez 2i2l.fr


Résumé de la formation :
- Logiciels : GRASS GIS (et QGIS)
- Durée : trois (3) journées
- Objectifs : maîtriser GRASS GIS depuis son interface graphique, depuis l’interface graphique de QGIS et en ligne de commandes. Maîtriser l’analyse et la mise en valeur d’informations géographiques dans le cadre d’études paysagères. Développer ses propres modules GRASS GIS avec interface graphique.
- Pré-requis : connaissances des bases de la géomatique et d’un logiciel métier
- Public : géomaticiens, paysagistes, chercheurs.



GRASS GIS est un logiciel de système d’information géographique (SIG) libre (GPL) de conception modulaire réalisé par le GRASS Development Team. Il est notamment utilisé dans le domaine de la recherche pour l’analyse de données. Il permet entre autre de traîter les données raster et de compléter QGIS dans ce domaine.
- Le site Web officiel de l’application
- La licence : GPL
- L’article sur Wikipedia

QGIS est un logiciel libre et gratuit de type Système d’Information Géographique. Il s’agit d’un client dit desktop capable de lire la quasi-totalité des fichiers de données géographiques (shp, tab, kml, gpx, etc.) de forme vectorielle ou raster. Il permet également de se connecter à des bases de données distantes (PostGIS, WMS, WFS). Enfin, il possède un outil de symbologie et de mise en forme pour la réalisation de cartes.
- Le site Web officiel de l’application
- La licence : GPL
- L’article sur Wikipedia


Le programme [1] :

Premier jour – Prise en mains de GRASS GIS
- prendre en main de l’interface et le fonctionnement de GRASS GIS à travers la réalisation d’une carte topographique de la France métropolitaine et d’un département : manipulation de données raster et vecteur
- maîtriser les concepts de GRASS GIS : secteur, jeux de données, région, masque, résolution, emprise, etc
- comprendre l’organisation de la base de données GRASS GIS et les droits d’accès
- maîtriser le fonctionnement des outils de GRASS GIS : interface des modules, ligne de commande, ressources documentaires
- maîtriser les concepts et la manipulation des rasters : résolution et ré‑échantillonnage, valeurs nulles, rasterisation de données vectorielles, fusion de couches, recadrage
- maîtriser l’exportation de données en termes de type de fichier et de format des données

Deuxième Jour – Maîtrise de la manipulation de données
- approfondir le fonctionnement de GRASS GIS en vue de préparer les données pour l’analyse paysagère
- savoir faire des manipulations avancées de données rasters pour l’analyse : homogénéisation de données rasters, maîtrise de la calculatrice raster, réaffectation de valeurs pour le calcul d’indices et le scoring
- maîtriser les outils d’interpolation : TIN, spline, etc
- maîtriser le fonctionnement des données vectorielles et de la topologie à travers l’analyse de réseaux (trames vertes et bleues, etc.)
- maîtriser les outils de manipulation de bases de données (tables attributaires) pour la mise à jour d’attributs des données du réseaux (requêtes SQL, etc.)

Troisième jour – Analyse paysagère et automatisation des tâches
- maîtriser la représentation des données : gestion des couleurs et de la symbologie, extraction des résultats de l’analyse, importation des données sous QGIS et préparation de cartes
- savoir faire la modélisation 3D de la topographie avec superposition d’images aériennes et d’autres données et création de blocs diagrammes
- savoir analyser la visibilité depuis un point, plusieurs points ou depuis un linéaire
- maîtriser la modélisation et la représentation de champs visuels et de co‑visibilité
- savoir analyser l’occupation du sol
- savoir créer des scripts en Python et développer des outils avec l’interface graphique (création de modules) pour l’automatisation et la productivité

Données et bibliographie Toutes les données utilisées sont des données gratuites de qualité (IGN, Insee, etc.). Une bibliographie de référence sera fournie pour approfondir les sujets et disposer d’exemples d’applications du monde professionnel.

notes:

[1] Ce déroulé de formation est un original - tout droit d’auteur réservé - copyright 2007 - 2015 - société 2i2L & le formateur métier - copyleft CC-BY-SA - Nous reprendre, c’est aussi nous citer _et_ nous mettre en lien.