Faire une présentation avec LibreOffice Impress Faire une présentation avec LibreOffice Impress

Préparer les images et contenus de son diaporama, découvrir les fonctions d’Impress.


Préparer une présentation

Savoir ce que vous souhaitez présenter
- Savoir ce que vous souhaitez transmettre,
- vous arrêter à ce que vous voulez transmettre :-),
- avoir un déroulé planifié,
- préparer la matière à insérer,
- écrire peu, faire court !

Avoir quelques matières

Voici un peu de texte pour notre projet de présentation :

Plutôt que de cliquer dessus, préférez l’enregistrer sur votre bureau avant de l’ouvrir, le jeu de caractères sera plus lisible.

Préparer les images
- Choisir les extraits de cartes OpenStreetMap pour avoir les droits de projections publiques et de reproduction professionnelle,
- aller sur le site OSM : http://www.openstreetmap.org,
- afficher la couche cyclable accessible depuis le menu sur la droite,
- ajuster la vue du canal de Nantes à Brest ; on obtient cette page : sur OSM.

- cliquer sur le lien Share sur la droite de la carte à mi-hauteur ; un panneau s’affiche,
- cliquer sur Définir des dimensions personnalisées ; par défaut, les dimensions sont trop importantes,
- choisir le format jpeg (le PNG est aussi à tester),
- noter que l’image s’affichera dans une résolution indiquée ; par exemple, 1788x1235,
- cliquer sur Télécharger (si le serveur est occupé, il ne manquera pas de vous le dire, sans doute en anglais, OSM étant un site coopératif, nous pouvons les aider),
- attendre n’étant pas une activité très productive, je vous suggère de faire une copie de votre écran et de la retravailler,
- ouvrir le résultat du téléchargement ou de la copie d’écran,
- noter la résolution de l’image 1280x919 et son poids 1,1 Mo ! L’image est trop lourde pour être insérée dans un document bureautique.

Voici l’image compressée dans un fichier zip :

carte-OSM-cyclable.jpg-2

Modifier la résolution d’une image
- Changer la résolution d’une image, c’est changer sa dimension sans changer ses proportions pour trouver un juste milieu entre sa qualité et son poids,
- changer les dimensions d’une image est une pratique très courante et incontournable pour tout le monde. En voici un tutoriel rapide :
- ouvrir le logiciel The Gimp de retouche d’image. Vous l’avez sur vos postes, il s’agit d’un logiciel Libre et gratuit. Si vous ne l’avez pas, tout le monde peut le télécharger sur son site officiel à cette adresse : http://www.gimp.org,
- ouvrir votre image de la carte avec ce logiciel. Vous pouvez simplement glisser-déposer l’icône de votre image sur l’interface du logiciel The Gimp. Elle doit s’ouvrir, autrement, faites Fichier -> Ouvrir...,
- choisir, dans le menu Image, Échelle et taille de l’image,
- indiquer 800 dans la Largeur de l’image en effaçant la largeur initiale de 1280,
- cliquer dans la Hauteur, celle-ci doit changer automatiquement proportionnellement pour 574,
- cliquer sur le bouton Échelle, dans le bas à droite de la fenêtre de dialogue. L’image est maintenant redimensionnée,
- exporter cette nouvelle version de l’image en faisant Fichier -> Exporter,
- ajouter 800px à la fin du nom d’origine de l’image avant l’extension .jpg,
- exporter, valider,
- ouvrir la nouvelle image pour constater sa qualité et son nouveau poids de 528 Ko.

Voici l’image plus légère, mais encore un peu trop grande pour le site Web :

carte-OSM-cyclable-800px.jpg

Vous pouvez aussi glaner quelques images sur le site OpenClipArt, vous aurez les droits de reproduction et publication.


Objectif de l’exercice

Vous devriez pouvoir réaliser ce document au format natif ouvert .odp :

Aussi, ce format interopérable, passe-partout, pour les projections :

Demander, dans le menu Affichage, la fonction Présentation.


Découvrir l’outil diaporama pour les présentations

L’espace de travail central : le mode Plan
- Cliquer sur l’onglet Plan donne accès à la possibilité de penser son diaporama dans son contenu avant sa forme,
- développer ou copier-coller son plan de présentation, cela génère automatiquement la suite de diapositives,
- faire un retour à la ligne après un titre, insérer automatiquement une nouvelle diapo pour entrer un nouveau titre. Avant d’inscrire un nouveau titre, Abaisser le niveau du titre pour annuler la nouvelle diapo et commencer une puce sur la diapositive précédente. Pour cela, il faut
- rechercher l’icône Abaisser d’un niveau dans la barre de mise en forme ; le raccourci est CTRL+MAJ+Droite,
- entrer les sous-titres après avoir créé les titres et les diapositives.

Le volet Diapos
- Observer le résultat dans le nombre de diapositives qui apparaissent, autant que de titres écrits,
- placer la souris sur une des diapositives, cela fait apparaître une bulle contextuelle qui vous permet de lancer le diaporama depuis la diapo sur laquelle vous êtes, de masquer cette diapo, ou encore de dupliquer cette diapo,
- cliquer sur une diapositive la place dans la partie centrale d’édition et de modification.

L’espace de travail central : l’édition de la diapo en mode Normal
- Cliquer dans la palette des Tâches, sur votre droite, pour choisir les pages maîtresses. Celles-ci s’appliquent par défaut à toutes les diapositives. Si vous souhaitez l’appliquer seulement à la diapositive sélectionnée, faites un clic droit sur l’apparence des pages maîtresses souhaitée,
- cliquer ensuite, toujours dans la palette des Tâches, sur la ligne Mises en page, dans le bas de la palette. Vous obtenez la palette des différentes mises en page préconfigurées. Elles portent toutes un nom compréhensible, et le simple survol avec la souris de l’aperçu fait apparaître ce nom dans une bulle en rectangle gris (voire une bulle jaune selon les systèmes). Par défaut, les Mises en page sont proposées avec un titre et un cadre de contenu.

L’espace de travail central : le mode Notes
- Cliquer sur l’onglet Notes,
- observer l’affichage de votre diapositive dans le haut et la possibilité d’entrer des notes dans le bas,
- cliquer dans le cadre du bas ou sur Cliquez pour ajouter des notes vous permet d’entrer, en mode Édition, des notes,
- écrire ses notes sans en changer l’apparence. En effet, notez que vous pouvez changer le style de toutes les notes en même temps en faisant un clic droit sur du texte d’une note et en glissant sur la fonctionnalité Éditer le style de l’objet,
-  Imprimer les notes est une fonctionnalité que vous trouverez au moment de l’impression. Il faut donc demander l’impression pour choisir d’imprimer les pages au format A4 avec les notes.

L’espace de travail central : le mode Prospectus
- Passer dans le mode Prospectus pour demander des impressions de plusieurs diapositives sur une même planche, sur une même feuille A4.

L’espace de travail central : le mode Trieuse de diapositives
- Passer dans le mode Trieuse pour réorganiser l’ordre de vos diapositives,
- cliquer-glisser-déplacer les diapositives pour les réorganiser.

Le volet Tâches : les Pages maîtresses
- Lire les pages maîtresses du haut en bas,
- les premières pages maîtresses sont les masques utilisés,
- les deuxièmes sont celles qui ont été utilisées,
- les pages disponibles à l’utilisation sont proposées par défaut. Il est possible d’entrer de nouvelles pages maîtresses dans cette partie et d’en télécharger de nouvelles sur le Net. Attention aux droits d’utilisation qui accompagnent ces créations car elles ne sont pas toutes utilisables professionnellement.

Le volet Tâches : les Mises en page
- Repérer les menus contextuels qui s’affichent sur chaque proposition de mises en page : Diapo vierge ; Diapo-titre ; Titre, contenu ; Titre et 2 contenus ; Titre uniquement ; Texte centré ; Titre, 2 contenus et contenu ; Titre, contenu et 2 contenus ; Titre, 2 contenus sur contenu ; Titre, contenu sur contenu ; Titre, 4 contenus ; Titre, 6 contenus,
- choisir une mise en page par un simple clic modifie la configuration de votre diapositive,
- choisir une mise en page, qui propose un "contenu", facilite l’insertion d’objets comme les tableaux, les graphiques, les images ou les vidéos,
- sélectionner un cadre de contenu ou de titre vous permet de voir votre curseur clignoter à l’intérieur ; vous pouvez alors modifier son contenu,
- presser la touche Échappe (ÉCH ou ÉCHAP), qui se trouve en haut à gauche de votre clavier, vous permet de sortir du cadre sans modifier ce que vous avez fait,
- presser la touche Échappe permet de passer dans un mode de sélection du cadre de la mise en page,
- presser la touche Tabulation (Tab), située au-dessus de la touche à bascule des majuscules, elle-même située en dessous du cadenas,
- observer le changement de sélection du cadre ; la touche Tabulation vous permet de passer d’un objet à l’autre dans la diapositive. Il s’agit du moyen le plus rapide, et sûr, de sélection de vos objets.

Le volet Tâches : l’Ébauche de tableaux
- Utiliser l’ébauche de tableau est indissociable de l’insertion d’un tableau ; il faut donc insérer un tableau par l’icône du contenu ou bien en faisant Insertion et Tableau. Classiquement :
- utiliser l’insertion de tableau depuis un cadre proposant du contenu,
- indiquer le nombre de colonnes,
- indiquer le nombre de lignes,
- valider, vous pouvez maintenant utiliser l’ébauche de tableau,
- noter que la sélection de l’objet tableau est une condition nécessaire ; vous devez voir des poignées, ou de petits carrés bleus, autour de votre objet tableau,
- choisir une couleur, l’apparence des lignes et colonnes est assez intuitive,
- cliquer droit dans le tableau pour insérer ou supprimer une ligne, une colonne, ou bien modifier une cellule ou tout le tableau.

Le volet Tâches : l’Animation personnalisée
- Ajouter une animation doit être cliqué après avoir sélectionné l’objet concerné,
- utiliser les animations permet de relancer l’attention des auditeurs (ils vous écoutent avant tout !) en évitant de tout dévoiler à la première ouverture de la diapositive. Les animations doivent être utilisées à bon escient ; trop les utiliser aurait un effet inverse. Sans réel intérêt, oubliez-les,
- préférer un export au format PDF de votre diaporama vous assurera une diffusion sans souci et un archivage parfait,
- lire les options et tester les jeux d’animations reste la meilleure pédagogie en la matière.

Le volet Tâches : la Transition
- Cliquer sur un nom de transition vous permet de voir en direct l’effet sélectionné,
- Appliquer à toutes les diapos, dans le bas de la fenêtre, vous permet d’imposer la transition choisie à l’ensemble du diaporama. Si vous souhaitez une transition spécifique pour chaque affichage de diapositive, il vous faudra sélectionner chaque diapositive avant de lui attribuer une transition,
- travailler des transitions de diapositives peut aussi devenir visuel dans le format PDF. Faites vos tests avec vos lecteurs préférés (Adobe Reader, Sumatra, etc.).

L’espace de travail central : l’édition du/des masque/s
- Faire Affichage, Masque, Masque des diapos pour obtenir la configuration sous-jacente de l’ensemble de vos diapositives. En fait, lorsque vous mettez en page vos diapositives, lorsque vous ajoutez des contenus et décidez d’une apparence, vous utilisez sans le savoir une préconfiguration des cadres et polices pour l’ensemble de votre diaporama. On appelle cela les styles ou feuilles de styles. Dans les diaporamas, il s’agit des Masques. Si vous souhaitez ajouter un logo, une date, une pagination ou une information sur toutes les pages, d’une seule entrée, vous devez utiliser les Masques,
- afficher le mode Masque fait apparaître une barre d’outils, flottante le plus souvent, vous permettant de Fermer le mode Masque. Repérez-la dès l’ouverture,
- afficher le mode Masque vous permet de visualiser les cadres utilisés par défaut,
- lire les contenus des cadres vous permet de comprendre la répartition des contenus,
- modifier le format d’un contenu de cadres fera changer le format de toutes les diapositives. La démarche est différente de l’utilisation des styles, que nous préférons. Pour cela, nous faisons un clic droit dans le titre, par exemple, et Éditer le style de l’objet. Toute modification dans cette boîte de dialogue modifiera l’apparence des titres.

L’espace de travail central : faire apparaître les objets du mode Masque
- Faire Insertion, En-tête et pied de page pour insérer la date, l’heure, une pagination ou une information récurrente,
- noter qu’il est nécessaire que les éléments du masque soient cochés dans Affichage, Masque, Éléments du masque.... Aussi, dans notre exercice, il est nécessaire de descendre l’affichage des cadres de date, d’information et de pagination. Pour cela, il faut :
- afficher le mode Masque, comme expliqué plus haut,
- sélectionner les trois cadres du bas,
- descendre ces cadres à la limite du tour bleu de la diapositive,
- quitter le mode Masque.

Les masques et pages maîtresses disponibles à l’utilisation
- Créer une page maîtresse,
- configurer le ou les masque(s),
- enregistrer le document vide de contenu dans vos modèles,
- fermer LibreOffice, y compris le lanceur rapide pour les Windowsiens. Le lanceur se trouve dans la barre de tâches. Il faut trouver son icône et faire un clic droit dessus pour demander de le fermer,
- relancer LibreOffice,
- ouvrir Impress, votre modèle doit être présent.


Présenter dans la première diapo, le Plan
- Générer une diapositive à partir du plan depuis le menu Insertion et la fonction Diapo à partir du plan. Pour cela, il faut sélectionner la diapo depuis laquelle vous souhaitez voir le plan commencer.

S’assurer de pouvoir projeter, même depuis un autre poste

- Utiliser le format PDF dans la majeure partie des cas de projection,
- avoir les deux formats de projection ODP et PDF sur une clef USB,
- utiliser le format natif ODP dans les cas d’utilisation des fonctions avancées du logiciel, comme des animations ou des transitions spécifiques,
- utiliser la version portable de la suite bureautique LibreOffice sur votre clef USB.


Documents joints